Une « Ficelle » en cache une autre : le paradoxe du menteur

La Ficelle

En fait, La Ficelle n’est que l’histoire d’un délire (delirium), un cauchemar qui se répète et, tel le serpent qui se mord la queue, le dénouement ne peut être que dramatique, tragique.

Cette situation nous rappelle le paradoxe du menteur, cher aux amateurs de logique (plus de détails ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_menteur)

Lisez la suite sur le pdf :

Partagez l'article :

Copyrights © 2022 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR