« La Ficelle » – le réalisme de Maupassant

La Ficelle

Le style réaliste de l’auteur réside dans :

1/ le choix des lieux : l’histoire se passe dans des lieux réels. Goderville, Bréauté, Beuzeville, Manneville, Ymauville, Criquetot, Montivilliers sont des bourgs qui ont existé à l’époque (ce sont des villes aujourd’hui).

2/ la description : elle est détaillée et précise pour rapprocher le lecteur de la vie normande ; c’est une suite de clichés photographiques.

a- le portrait est de tout type: physique, moral, vestimentaire, en action, par les paroles.

b- le mode de vie est celui des normands : les traditions, leurs techniques de marchandage, leur alimentation, leur comportement social, etc.

c- le niveau de langue : pour créer une ambiance « normande », l’auteur a respecté le niveau de langue de chaque groupe ; les notables utilisent un langage courant ou soutenu (le maire, le gendarme, le crieur) + les paysans usent du patois à leur guise.

3/ l’intrigue est tellement vraisemblable qu’elle ressemble à un fait-divers rapporté par un journal rural.

Téléchargez le document :

Partagez l'article :

Copyrights © 2022 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR