« La Ficelle » – Analyse de la situation finale

La Ficelle

Le portefeuille a été retrouvé mais les paysans continuent de croire à la culpabilité de Hauchecorne. Ce dernier mourra, indigné et épuisé par les tentatives de convaincre ses semblables de son innocence.

Le milieu normand :

Maupassant nous présente ici la campagne normande de manière satirique : les paysans sont connus pour leur finauderie ; ils sont tellement malicieux qu’ils sont capables de jouer des tours les uns aux autres. De même, les rapports qu’ils entretiennent sont si exécrables qu’ils en gardent rancune et ce pour des futilités. Hauchecorne est la victime « innocente » d’un tel comportement, mais il est aussi responsable de sa mort à force de vouloir prouver son innocence, évidente d’ailleurs. Il devait se taire, laisser dire et vaquer à ses travaux de champs au lieu de persister dans son chant hallucinant.

La composition de Maupassant :

L’écrivain a adopté un style simple, dénué d’artifice. La nouvelle se base sur l’élément de suspense : on croit que l’histoire va s’arrêter avec le portefeuille retrouvé, mais non ! l’histoire rebondit là où on ne l’attend pas. Même recette avec la chute : comment se fait-il que le personnage central meurt à cause d’une si « minuscule chose » ?

Téléchargez le document :

Partagez l'article :

Copyrights © 2022 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR