Juin 2022 – Candidats libres

Épreuves du bac

Académie de Guelmim-Oued Noun, Juin 2022, Candidats Libres

Il but son thé à petites gorgées, fuma plusieurs cigarettes. Cette brusque escapade dans le passé avait rouvert certaines plaies qu’il croyait cicatrisées depuis longtemps. Il se revit errant de ville en ville à la recherche d’un travail, mais il n’y avait rien. La misère régnait partout et une grande épidémie de typhus emportait les plus faibles. Seuls les Européens étaient soignés à temps. Cette maladie sévissait surtout dans le peuple, chez les indigènes comme on les appelait alors. Il y avait des poux partout. Chez les Européens, les poux n’existaient pas. Certains esprits moqueurs disaient : « Qui n’a pas de poux n’est pas musulman… » Les Français vivaient dans la propreté tandis que les indigènes s’entassaient les uns sur les autres dans des gourbis confinés. Plusieurs années de sécheresse avaient appauvri la campagne jadis riche en céréales qu’on exportait vers l’Europe. Maintenant, les paysans se nourrissaient de racines et de tubercules, eux aussi très rares. Les morts se chiffraient par milliers : « C’est la racaille qui crève, disait-on. Bon débarras ! » Les colons récupéraient ainsi des terres abandonnées. Ils foraient des puits, plantaient des orangers, semaient du blé. Ils prospéraient sur ces terres qui n’avaient vu que des cadavres. Les humbles fellahs d’autrefois se voyaient contraints de travailler au service des nouveaux maîtres pour survivre. Ceux qui avaient eu la chance d’être engagés pouvaient compter sur l’aide du maître. Ils étaient alors pris en charge, soignés, bien nourris et ils pouvaient échapper au sort tragique qui décimait les gens des noualas* et autres hameaux qu’on finissait par déserter pour fuir une mort certaine. Des masses d’hommes envahissaient les villes et se retrouvaient parqués dans des bidonvilles déjà surpeuplés. Rares étaient ceux qui travaillaient. En Europe, la Guerre durait depuis deux ans. Seules les usines d’armement allemandes fonctionnaient. La France était sous la botte nazie, mais les autorités coloniales, qui étaient vichystes, envoyaient tout en métropole. Il n’y avait donc rien à manger pour les autochtones.

*Chaumines

ÉTUDE DE TEXTE : (10 POINTS)

1. Recopiez et complétez le tableau suivant : 0,25 x 4pt.

Titre de l’œuvreAuteurGenre littéraireDate de publication
………………………………………………………………………………………………

2. A- Les événements de cette œuvre se sont déroulés : 0,5 x 2pt.

        a) Au sud du Maroc.

        b) Au nord du Maroc.

        c) À la ville de Mazagan.

    B- Citez deux personnages principaux de l’œuvre.

3. Le narrateur évoque une période historique difficile du Maroc, laquelle ? Justifiez votre réponse par un indice tiré du texte. 1pt.

4. Citez deux aspects de l’exploitation des terres par les colons. 1pt.

5. Selon le texte, les conditions de vie dans les villes d’accueil étaient-elles favorables ? Justifiez votre réponse par une phrase tirée du texte. 1pt.

6. Remplissez, à partir du texte, le tableau suivant : donnez pour chaque aspect deux indices. 1pt.

Monde des colonisateurs Monde des Marocains
……………………………………………………………………………………

7. A travers cette expression : « Qui n’a pas de poux n’est pas musulman … », le narrateur veut nous montrer que le colonisateur français :

    a- Appréciait les Marocains.

    b- Méprisait les Marocains.

Recopiez la bonne réponse. 1pt.

8. « Des masses d’hommes envahissaient les villes. » Cette phrase exprime :

    a- Une antithèse.

    b- Une hyperbole.

    c- Une comparaison.

Recopiez la bonne réponse. 1pt.

9. Selon le texte, certains fellahs (paysans) Marocains travaillaient pour les colons pour survivre. Qu’en pensez-vous ? Justifiez votre point de vue. 1pt.

10. En lisant ce texte, quel(s) sentiment(s) éprouvez-vous à l’égard des Marocains pendant cette période de colonisation ? Pourquoi ? 1pt.

PRODUCTION ÉCRITE : (10 POINTS)

Sujet : Les jeunes issus de l’immigration trouvent des difficultés à s’intégrer dans les sociétés d’accueil (La France, la Belgique, l’Italie …). Cela est-il vrai ?

Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous développerez votre point de vue à l’aide des arguments accompagnés d’exemples.

                               CRITÈRES D’ÉVALUATION

Critères d’évaluation du discours  (5pts)Critères d’évaluation de la langue  (5pts)
1) Conformité de la production à la consigne d’écriture

2) Cohérence de l’argumentation
 
3) Structure du texte (organisation et progression du texte)
1) Vocabulaire (usage de termes précis et variés)
2) Syntaxe (construction de phrases correctes)
3) Ponctuation (usage d’une ponctuation adéquate)
4) Respect des règles orthographiques et grammaticales
5) Conjugaison (emploi des temps verbaux)

Téléchargez le pdf :

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Copyrights © 2022 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR