Exercice de compréhension – un conte merveilleux (1)

exercices

Hansel et Gretel

Il était une fois un bûcheron qui vivait près de la forêt. Il avait un fils nommé Hansel et une fille nommée Gretel. La mère des enfants mourut quand ils étaient tout petits, et leur père se remaria. La famille vivait très pauvrement. Le bûcheron travaillait dur, mais il ne gagnait pas beaucoup d’argent et on se couchait souvent le ventre vide le soir venu.

Leur belle-mère n’aimait pas beaucoup Hansel et Gretel. Elle détestait partager en quatre le peu qu’il y avait à manger. Elle voulait se séparer des enfants, mais leur père, qui les aimait beaucoup, avait toujours refusé.

Un hiver, cependant, où il y avait encore moins à manger que d’habitude, la belle-mère persuada son époux d’emmener les enfants au cœur de la forêt. Elle avait décidé que, une fois sur place, elle partirait avec son mari chercher du bois mort. Mais, en fait, ils rentreraient chez eux en laissant les enfants dans la forêt.

A contrecœur, le père finit par accepter.

Les enfants dans leur lit ne s’étaient pas encore endormis tant ils avaient faim. Ils entendirent tout ce que dirent leurs parents et Gretel commença à pleurer.

« Ne t’inquiète pas, petite sœur, dit Hansel. Je m’occuperai de toi. » Une fois ses parents  endormis, il se glissa hors de la maison et aperçut des petits cailloux blancs qui brillaient au clair de lune. Vite, il en remplit ses poches et retourna se coucher.

Le lendemain matin, leur père annonça à Hansel et à Gretel qu’ils partaient tous ensemble en forêt  chercher du bois mort. De place en place, tout en avançant, Hansel sema ses petits cailloux blancs  derrière lui pour être sûr de retrouver la bonne route au retour. Quand ils furent très, très loin de  chez eux, la belle-mère proposa aux enfants d’attendre sous un arbre pendant  qu’eux continueraient à marcher. Hansel et Gretel, épuisés par la longue marche, s’assirent sans rien dire.  En moins de deux minutes, ils dormirent profondément.

Quand ils se réveillèrent, les parents n’étaient toujours pas revenus. Gretel pleurait parce qu’elle avait peur, mais Hansel la rassura en lui disant qu’il avait semé des cailloux blancs tout au long du chemin; dès que la lune se lèvera, ils n’auront  qu’à  suivre la piste pour rentrer chez eux. Tout se passa comme il l’avait dit. Dès que la lune brilla dans les arbres, Hansel et Gretel retrouvèrent leur chemin dans la forêt. L’aube pointait presque quand  ils rentrèrent chez eux. Leur père fut enchanté de les revoir et les serra contre lui. Leur belle-mère fit semblant d’avoir été très inquiète, mais, en vérité, elle était furieuse : elle n’avait pas réussi à se débarrasser des enfants…

                       Grimm

I/ a- Pourquoi la belle-mère veut-elle se séparer des enfants ?

   b- Comment va-t-elle se débarrasser des enfants ?

II/ Attribuez à la belle-mère, au père, à Hansel et à Gretel les qualités ou les défauts suivants :

L’innocence / la gentillesse / la sévérité / l’intelligence / la méchanceté / la faiblesse.

III/ a- « Le lendemain, le père annonça le départ… »

         Proposez un autre indicateur adéquat.

         Expliquez l’emploi du passé simple.

     b- « Un hiver, où il y avait encore moins à manger… »

         Proposez un autre indicateur adéquat.

         Expliquez l’emploi du passé simple.

IV/ A qui est destiné ce genre de récit ?

V/ Quelle morale peut-on tirer de la lecture du conte ?

Téléchargez le PDF :

Partagez l'article :

Copyrights © 2021 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR