Exercice de compréhension – La presse écrite

exercices Projet [éduquer aux médias]

Sur le vif

Trois heures du matin, rue des Italiens (le siège du Monde). L’immeuble entier est plongé dans la nuit. Au quatrième étage, une lumière : la salle des « télex ». De nuit comme de jour, une demi-douzaine de téléscripteurs crépitent, livrant en continu leurs rubans de papier. La matière première d’un journal est là : dans ce flot ininterrompu de nouvelles recueillies par les journalistes des grandes agences de presse sur toute la surface du globe et qui convergent vers les rédactions des journaux. L’Agence France-Presse (A.F.P.) diffuse les informations sur trois téléscripteurs : un pour la France, l’autre les nouvelles en provenance de l’étranger, le troisième pour les informations économiques. Le Monde reçoit aussi, ce qui n’est pas le cas de tous les quotidiens, les autres agences mondiales.

Sept heures trente, dans les bureaux de la rédaction du Monde. Les chefs de service et de rubrique ont sur leur table les dépêches d’agences de la soirée et de la nuit qui les concernent et que les rédacteurs, arrivés au journal une heure plus tôt, ont classées et réparties par spécialités. C’est souvent un point de départ.

Un exemple : Grève de plusieurs lycéens dans la région parisienne.

La dépêche de l’A.F.P. indique qu’une dizaine de lycées de Paris et de la banlieue sont touchés par un mouvement de grève « générale » des élèves et qu’une manifestation est prévue pour l’après-midi à l’appel d’une « coordination » de lycéens.

Le chef de rubrique transmet la dépêche à l’un des rédacteurs chargés du secteur « éducation ». La chasse commence.

Un regard sur les confrères du matin : qu’en disent Le Figaro, L’Aurore, L’Humanité, Le Matin, Libération ? Un reporter du Matin raconte comment s’est déclenchée la grève dans un établissement. L’Humanité donne la parole à l’Union nationale des comités d’action lycéens (U.N.C.A.L.). C’est un début.

Un petit coup de fil à la documentation : Pouvez-vous m’envoyer le dossier sur l’agitation lycéenne ? Tiens, la dernière grève de lycéens à Paris remonte à trois ans. Les motifs ne paraissent pas les mêmes ; c’était plutôt la discipline, la liberté d’expression, alors qu’aujourd’hui, il s’agit du manque de professeurs et de la qualité des cantines […]

                                             Yves AGNÈS, Jean-Michel CROISSANDEAU, « Lire le journal », éd. F.P. Lobies, 79.

Compréhension

1/ Le texte est-il : un récit ? un article de journal ? un compte-rendu détaillé ?

2/ L’intention des auteurs est de : informerexpliquerinciter à lire les journaux.

3/ « Une dépêche d’agence », c’est :

a- Une information courte.

b- Un récit détaillé.

c- Un message des correspondants.

4/ À votre avis, pourquoi le rédacteur en chef doit-il lire tous les autres journaux ?

5/ « L’Agence France-Presse (A.F.P.) diffuse les informations sur trois téléscripteurs : un pour la France, l’autre les nouvelles en provenance de l’étranger, le troisième pour les informations économiques. »

   Quels types de connecteurs sont employés :

a- Les connecteurs rhétoriques ?

b- Les connecteurs logico-temporels ?

c- Les connecteurs sémantiques ?

6/ « Grève de plusieurs lycées dans la région parisienne »

   Transformez ce titre informatif en un titre incitatif, en dramatisant les faits.

7/ Relevez du texte le lexique fonctionnel du journalisme.

Partagez l'article :

Copyrights © 2021 tantancours

Développé avec par ABOUHILAL BADR